Espèces végétales exotiques envahissantes

Les espèces végétales exotiques envahissantes : un fléau aussi local !

 

Contexte international :

- À l'échelle mondiale les espèces exotiques envhaissantes sont la troisième cause de disparation de la biodiversité.

- Au niveau européen les travaux de Kettunen et al. (2009) ont évalué les coûts annuels des dommages causés par les espèces exotiques envahissantes, ainsi que le coût des mesures nécessaires à leur gestion. Ils dépassent les 20 milliards d’euros.

Localement sur le site Natura 2000 :

À l'échelle du site Natura 2000, elles sont l'un des facteurs de menace d'un grand nombre d'espèces menacées, en voie de disparition ou dont la population est fragile (quatre écosytèmes où se developpent le Barbeau méridional, Castor, Loutre, Blageon, Ecrevisse à pieds blancs et trois espèces de libellules protégées,...)

La transformation des milieux naturels originels des bords de cours d'eau est très avancée.  Chaque perturbation permet l'extension irréversible des espèces exotiques envahissantes dans les cours d'eau, et plus récemment, en dehors des cours d'eau. En effet, une fois implantées, il est quasi-impossible de lutter et de les éliminer.

Les Gardons de Saint Martin de Lansucle, Saint Germain de Calberte, de Sainte Croix et de Mialet sont condamnés au regard du degré de colonisation.  Plus de 75% du linéaire de ces cours d'eau est colonisé par au moins 4 espèces exotiques envahissantes. Pour certains cours d'eau la totalité du linéaire est colonisée notamment entre l'amont de Saint Etienne Vallée Française et Anduze. Seul deux ou trois kilomètres en amont des Gardon de St Germain, de Ste Croix et de St Martin esont préservés.

La carte est basée sur un inventaire réalisé sur les petits cours d'eau en 2020 (à terminer) et recense 13 années de connaissance sur leur localisation dans et en dehors des cours d'eau.

Carte interactive qui précise la localisation des espèces végétales invasives sur les petits cours d'eau et le déplacement de la renouée du japon hors cours d'eau sur le site Natura 2000 :

 

 Légende carte :

Qu'est ce qui est fait au niveau du site Natura 2000 pour limiter son expansion ?

Il n'existe qu'un seul levé d'action pour lutter contre ces espèces exotiques envahissantes et conserver les milieux naturels ou les zones de développement pour les espèces menacées restants. Il consiste à mettre tout en oeuvre pour qu'elles ne colonisent pas les petits cours d'eau encore préservés ou ne sortent pas des zones déjà colonisées.

Ainsi, les axes de travail sur les espèces exotiques envahissantes sont les suivants :

-d'améliorer en continu les connaissances sur la localisation des espèces exotiques envahissantes. La carte présentée sera mise à jour une à deux fois par an.

-continuer à sensibiliser et faire intégrer cette problèmatique majeure (1ere cause non naturelle de dégradation/disparition de certains milieux naturels sur le site Natura 2000)

-sur les cours d'eau non colonisées et en cas de travaux, veiller à la bonne prise en compte des prescriptions pour éviter leur implantation.

-sur les cours d'eau colonisés et en cas de travaux, veiller à ce qu'elles ne s'étendent pas au-delà des berges et des cours d'eau.

-suivre leur évolution.