Le site de la vallée du Gardon de Mialet : une logique bassin versant

Fiche d’identité du site  :

Nom officiel du site Natura 2000 : VALLEE DU GARDON DE MIALET

Date de transmission de la zone spéciale de conservation : 1998

Désigné au titre de la Directive « Habitats, faune et flore » 92/43/CEE

Numéro officiel du site Natura 2000 : FR 9101367

Région(s) concernée(s) : Languedoc-Roussillon

Département(s) concerné(s) : Gard (30), Lozère (48)

Superficie officielle (FSD) du site Natura 2000 au titre de la Directive européenne « Habitats, faune et flore » 92/43/CEE : 23 420 hectares

Préfet coordinateur : Préfet de Lozère

Président du comité de pilotage du site Natura 2000 désigné pendant la période de l’élaboration du Docob : Jean-Claude PIGACHE

Opérateur et animateur local: Communauté de communes de la Cévenne des Hauts Gardons

Le périmètre : un logique bassin versant

      Les contours de ce site n’ont pas été dessinés par hasard, mais bien tracés à partir des connaissances biologiques et hydrologiques.

      Le territoire, délimité par des lignes de crête au nord, à l’est et à l’ouest, reçoit et conduit des eaux qui alimentent en s’écoulant un exutoire commun : le Gardon de Mialet. Il se place dans une logique écologique de bassin versant, où les eaux de pluie qui tombent dans ce périmètre se dirigent par gravitation en fond de vallée.

      Ces eaux rejoignent ensuite les ruisseaux et les rivières de la vallée du Calbertois et de la vallée Française pour former les Gardons de Saint Germain, de Sainte Croix, de Saint Martin puis le Gardon de Mialet, jusqu’à ce que ce dernier rencontre le Gardon de Saint-Jean, pour former le Gardon d’Anduze.

      C’est donc en partant d’un système écologique cohérent que se déploie la réflexion sur une gestion responsable de la biodiversité dans cette vallée du Gardon de Mialet.

       
 

 Histoire du site :

Transmission du périmètre du site à l'Europe (1998) :

Le site Natura 2000 de la vallée du Gardon de Mialet a été transmis par la France à l'Europe en 1998 pour être designé en Site d'intérêt communautaire (site Natura 2000). Il fait parti des 1700 périmètres en France transmis à l'Europe pour être désigné et faire partie du réseau écologique européen.

Mise en place du comité de pilotage (Avril 2009):

Les services de l'Etat ont mis en place le comité de pilotage de ce site Natura 2000 le 3 avril 2009. Ce comité de pilotage a désigné à l'unanimité la communauté de communes de la Cévenne des Hauts Gardons comme opérateurs Natura 2000. Cette collectivité se verra confier la préparation du document de gestion de ce site, le document d'objectifs. Cette instance a aussi nommé son président de comité de pilotage M Jean-Claude Pigache pour la période d'élaboration du document d'objectifs.

Elaboration du document d'objectifs (2009-2011):

1-Inventaire et diagnostic du territoire (avril 2009-février 2010):

Le Bureau d'étude Cabinet Barbanson Environnement et Aqualogiq, spécialisé en écologie, accompagné par le chargé de mission Natura (Luc Capon) se sont vu confier la tâche de localiser les habitats et les espèces rares et fragiles de ce site et de définir leur état de conservation (état de santé).

Dans un même temps, le chargé de Mission Natura 2000 s'est chargé de faire l'étude locale des activités humaines. Le Bureau d'étude Terra-sol quant à eux s'est occupé de décrire les pratiques agricoles sur le site Natura 2000.

Une fois ce travail d'état des lieux fait, il a fallut diagnostiquer et comprendre les relations positives et négatives entre les pratiques locales et cet environnement naturel. Ces éléments furent utiles pour définir les actions à conduire en faveur du maintien ou de l'amélioration de l'état de conservation des habitats et des espèces trouvées dans cette vallée.

A partir d'une grille de notation, les habitats naturels et les espèces d'intérêt communautaire ont été hiérarchisés pour connaître leur priorité de conservation. Une fois ses éléments réunis, quatre objectifs à atteindre ont été fixés pour les années à venir.

L'ensemble de cette première partie d'élaboration du document d'objectifs a été proposée et validée par le comité de pilotage du site en février 2010.

2-Définition du programme d'action (février 2010-avril 2011)

La deuxième partie du document d'objectifs fut le travail de définition et de rédaction des actions à conduire pour atteindre les objectifs fixés dans le document. Le programme d'action qui reprend ces actions a été réalisé avec le soutien de 4 groupes de travail thématiques et locaux (agriculture et eau, tourisme et activité sportive, forêt et charte Natura 2000). Ces groupes de travail furent constitués de représentant des activités agricoles, forestières, de pêche, de chasse, de randonnée, ... mais aussi d'élus locaux. Au total, pour construire ce programme d’action, plus de 130 personnes ont été sollicitées pour une participation effective de 60 personnes.

Ce programme d'action comprenant l'ensemble des mesures du site (communication, actions de gestions des habitats et des espèces, sensibilisation, acquisition de connaissances complémentaires, ...) fut proposée en avril 2011 au comité de pilotage qui le valida. Le document d'objectifs fut déclaré complet et conforme par les services de l'Etat en septembre 2011 à travers l'arrêté préfectoral n°2011-249-0005 du 6 septembre 2011 portant approbation du document d'objectifs du site Natura 2000 n°FR 9101367 de "la vallée du Gardon de Mialet".

Animation du document d'objectifs (à partir d'avril 2011):

Lors du comité de pilotage de validation du document d'objectifs, le comité de pilotage a designé la communauté de communes de la Cévennes de Hauts Gardons en tant que structure animatrice de ce site. L'instance présente a également reconduit Mr Pigache Jean-Claude pour présider l'animation du site pour une première durée de trois ans.