Protéger quoi ?

    Les sites du réseau Natura 2000 participent à la préservation d’ habitats naturels (ou semi-naturels) et d’espèces rares ou menacées* (faune et flore) et de leurs milieux de vie sur le territoire européen.
 
    Vous trouverez la liste de ces habitats naturels en annexe 1 de la directive « Habitats-Faune-Flore » de 1992 et celle des espèces en annexe 2 de la directive « Habitats-Faune-Flore » et en annexe 1 de la directive « Oiseaux » datant de 1979.

    Les sites englobent donc des milieux de vie où ces espèces sont présentes en effectifs significatifs : zones de reproduction, d’alimentation, d’hivernage, de migration ou de développement.
 
    Ces habitats et espèces sont « d’intérêt communautaire » ; les plus menacés d'entre eux sont dits « prioritaires ».
 
   Les sites sont définis par chacun des pays membres
de l’Union Européenne. Ils portent le nom de :

- Zone Spéciale de Conservation (ZSC) lorsqu'ils sont désignés au titre de la directive « Habitats-Faune-Flore » et de

- Zone de Protection Spéciale (ZPS) lorsqu'ils le sont au titre de la directive « Oiseaux ».

 

Pour connaitre la liste des habitats présents sur le site natura 2000 de la vallée du Gardon de Mialet, cliquez ici.

Pour connaitre la liste des espèces présents sur le site, cliquez ici.

 

 

* Au sein des sites Natura 2000, les habitats et les espèces d’intérêt communautaire sont encore significativement présents et peuvent, localement, paraître « abondants ». Les notions de rareté et de menace s’apprécient en fait à l’échelle du territoire européen et non à l’échelle locale. Ces zones constituent ainsi un réservoir permettant à ces habitats et ces espèces de se maintenir ou de se développer plus largement et de ne pas totalement disparaître de l'espace européen. L'abondance locale est donc à mettre en balance avec la rareté européenne.